BASTIA, se méfier de la bête blessée

Après un match difficile à l’aller fin novembre qui avait vu les équipes se séparer sur un score nul et vierge, nous retrouvons des bastiais qui sont à la recherche de points pour sauver leur tête en Ligue 2.

Julien de Spiritu Turchinu s’est de nouveau prêté au jeu des questions.

TeamAJA : Hello Julien, première chose, comment vas tu ?

Julien : Ca va merci, j’espère que toi aussi ! Le classement de l’AJA aide 😉

TeamAJA : Le match aller, fin novembre, avait vu nos 2 équipes se quitter sur un score nul et vierge, comment va le Sporting depuis ?

Julien : A l’image de notre saison, le Sporting est toujours en dents de scie, capable du pire (surtout) comme du meilleur (parfois). On a par exemple gagné 0-5 à Dunkerque (première victoire à l’extérieur) une dizaine de jours après Auxerre. On a aussi battu le leader d’alors, Angers, en début d’année, et plus récemment en février deux succès de rang contre Ajaccio puis QRM à l’extérieur. Mais c’est aussi de de nombreux points perdus à domicile, dont le dernier en date contre Rodez (0-2). Le bilan à Furiani est de 6 victoires, 3 nuls et 4 défaites (soit 9e au classement domicile).

TeamAJA : Malgré un bilan assez équilibré depuis cette rencontre (4V 5D 1N), Bastia pointe à la 16ème place avec 2 points d’avance sur le 1er relégable, Dunkerque. Est-ce que la situation inquiète du côté de Furiani ?

Julien : La situation inquiète beaucoup les supporters. Malgré deux succès de rang (une première cette saison) pour les deux premiers matchs du duo Moretti-Laslandes sur le banc, le SCB est retombé dans ses travers contre Rodez lors de la dernière journée. Après un mercato d’été raté, celui d’hiver est toujours incertain avec des recrues dont on espère qu’elles pourront renforcer l’équipe.

TeamAJA : Qu’est ce qu’il manque à ton club pour pouvoir s’assurer du maintien ?

Julien : Au-delà des schémas tactiques et du niveau, c’est peut-être le manque de réalisme et le mental qui pêche le plus. Dès qu’on encaisse un but, l’équipe a tendance a subir le jeu et se montre incapable d’apporter le danger.

TeamAJA : Après le limogeage de Régis Brouard, penses-tu que le duo d’entraîneurs, Laslandes et Moretti, soient à la hauteur de la mission ?

Julien : Ils ont fait de bons débuts comme je l’ai indiqué plus haut, mais à voir sur la durée. Sauront-ils combler tactiquement et par leurs discours leur manque d’expérience ?

En tout cas, le président leur a apporté sa confiance pour terminer la saison, jusqu’à nouvel ordre.

TeamAJA : Samedi donc, vous allez nous affronter pour ce match retour, d’après toi, quelles sont les forces et les faiblesses de l’AJA ?

Julien : Il se dégage une grande maîtrise. Meilleure attaque (4 joueurs à 7-9 buts) et une des meilleures défenses de Ligue 2. De nombreux joueurs peuvent faire la différence. Quant aux faiblesses je ne connais pas assez votre équipe pour les connaître, mais elles doivent être minimes.

TeamAJA : Sur quoi ton équipe va devoir s’appuyer pour espérer ramener quelque chose de l’abbé Deschamps ?

Julien : Il faudra montrer de l’envie et ne pas jouer “petits bras”. Ne pas lâcher même si on encaisse un but et essayer de jouer sans complexe. On n’a rien à perdre de toute façon.

TeamAJA : La question habituelle pour finir, quel est ton pronostic ?

Julien : J’espère qu’on prendra un point. L’équipe a tendance à se transcender contre les grosses équipes, alors pourquoi pas samedi chez le leader ?

Pronostic : 1-1.

TeamAJA : Avec deux équipes cherchant à avoir des points, une pour confirmer et une pour se sauver, nul doute que la partie de samedi sera disputée.

On ne te cache pas qu’ici on aimerait beaucoup avoir le gain du match…

Bon match à toi ainsi qu’à la communauté bastiaise.

Annecy, la descente aux enfers

Pour cette 25ème journée de Ligue 2 BKT, on retrouve le CM de Rouges et Blancs 74.

Avec lui, on a abordé la saison d’Annecy depuis la 8ème journée et leur lourde défaite 4-0 à l’Abbé Deschamps.

Bonne lecture à vous !

TeamAJA : Hello Rouge et Blanc 74, Comment vas-tu depuis la dernière fois ?

Rouge et Blanc 74 : Beaucoup moins bien, on va pas se le cacher. La saison est sombre, et les éclaircies comme la victoire à Guingamp sont rares.

TeamAJA : A la veille de se rencontrer lors de la J8 de la phase aller, Annecy pointait à la 10ème place avec 10 points.Aujourd’hui, le club est 18ème avec 23 pts soit 13 pts en 17 matchs.Comment expliques tu ce bilan ?

Rouge et Blanc 74 : Un manque de chance avec les blessures, un manque de mental avec beaucoup de courtes défaites, et surtout un manque d’efficacité devant le but, et ceux malgré les nombreuses recrues en attaque (Beyer, Djoco, Camara)

TeamAJA : Qu’est ce qu’il manque à Annecy, actuellement, pour améliorer ce bilan ?

Rouge et Blanc 74 : Être plus tueur déjà, plus clinique dans la partie de terrain adverse. On est incapables d’aligner 3 passes dans les 30 derniers mètres. Et du mental. Lors de la conférence de presse d’avant-match du match contre Pau (ou un match aux alentours), notre entraîneur Laurent Guyot pointait le fait qu’on serait 4e de Ligue 2 si les matchs s’arrêtaient à la pause. Il y a de quoi avoir des regrets lorsqu’on voit le déroulement des matchs.

TeamAJA : Si tu en avais le pouvoir que changerais tu, dans le passé récent de ton club, pour ne pas être dans cette situation ?

Rouge et Blanc 74 : Sans aucun doute l’interminable été qu’on a connu. Évidemment on ne peut pas se cacher derrière cette histoire toute la saison mais l’effectif serait meilleur, des signatures ayant été manquées à cause de cette indécision, ainsi que le moral, certains joueurs ne savant pas durant longtemps où ils seraient cette saison.

TeamAJA : Est-ce que tu vous vois vous maintenir, sachant que le 16ème et premier non relégable, Troyes, est à 4 pts ?

Rouge et Blanc 74 : On en est capables mais il va vite falloir réagir. La déroute contre Concarneau nous plonge un peu plus dans le pessimisme mais la saison est encore longue. Beaucoup d’équipes sont en difficulté. Le mois de mars sera crucial avec des confrontations directes contre QRM, Dunkerque et Bastia.

TeamAJA : Un auxerrois, Ousmane Camara, a rejoint les rouges et blancs au mercato hivernal.Avec un but lors de sa 1ère apparition, comment trouves-tu le joueur, tes impressions pour son apport à l’équipe ?

Rouge et Blanc 74 : Les Auxerrois l’ont beaucoup encensé sous nos commentaires lorsqu’il est arrivé, j’étais dès le départ optimiste. Ça a l’air d’un bon joueur, j’espère qu’il nous apportera ce qu’il nous manque : la finition.

TeamAJA : Lors de la 1ère interview, tu nous avais dit que l’AJA serait dans le top 5, à 14 journées de la fin, les vois tu capable d’être parmi les 2 candidats à la montée directe ?

Rouge et Blanc 74 : Après la victoire à 10 contre 11 face à Angers, dauphin, le week-end dernier je suis presque sûr qu’ils finiront dans les deux premiers. À moins d’exploser en plein vol, je vois mal Auxerre ne pas atteindre l’objectif Ligue 1.

TeamAJA : Vous allez jouer sur vos terres, et malgré cela, sur les réseaux sociaux, les supporters annéciens sont très pessimistes à la veille de nous rencontrer, partages tu ce sentiment ?

Rouge et Blanc 74 : Après ce qu’on a vu contre Concarneau samedi, difficile d’être optimiste à l’idée d’affronter le leader du championnat qui sort d’un énorme succès… Notre seul victoire depuis presque 3 mois, il nous a été offert par les Guingampais qui ont été réduit à 9 contre 11 et on dû concéder un penalty. On peut se rassurer en se disant qu’on est bon contre les gros, comme on l’a vu la saison dernière avec de nombreux succès contre de grosses équipes (OM, Bordeaux, HAC, Sochaux, Saint-Étienne…).

TeamAJA : Le football étant parfois (souvent) un sport plein de surprises, quel sera, selon toi, le résultat du match de samedi ?

Rouge et Blanc 74 : On sera privés de deux milieus, Barry et Pajot. Je ne serai pas surpris que Camara ne soit pas autorisé à jouer contre le club auquel il appartient. Adeline n’était pas là le week-end dernier, Mouanga est toujours blessé, tout comme Delphis. Il va falloir être extrêmement solide, et avoir un mental d’acier. Je vais dire 1-1 avec un but de Caddy pour son retour et un but de Hein pour l’AJA.

TeamAJA : Je ne te cache pas qu’ici, il y a une grande attente sur ce match. Preuve en est le nombre de billets vendus dans le parcage, 500 à l’heure actuelle. Afin de confirmer le bon résultat obtenu avec les tripes face à Angers.

A la rédaction, on s’attend à un match difficile face à une équipe qui joue sa survie en ligue 2.

Bon match à toi et à la communauté annécienne.

Pau, le maintien d’abord !

Pour ce match en terres paloises, Alex de Pau 1959 revient avec nous sur cette belle première partie de saison. Bonne lecture à toi #TeamAJA

TeamAJA : Bonjour Alex, on se retrouve pour cette phase retour, comment analyses tu la phase aller et le mois de janvier de Pau ?

Alex : Salut. Notre phase aller peut se découper en 2.

Une première partie moyenne jusqu’à la J7 et une claque reçue par Annecy (0-3 à domicile) et une 14e place au classement.

Puis une deuxième partie incroyable que l’on termine à une 5è place au classement et avec une qualif en 32e de Coupe de France.

La reprise en janvier a été beaucoup plus dure. Défaite contre Nantes en Coupe, défaite à Rodez dans les arrêts de jeu, défaite contre Sainté après un non match et un vieux 0-0 face à une faible équipe d’Annecy.

On paye un gros manque d’efficacité offensive alors que notre défense reste trop perméable. Mais c’est une phase logique dans la zone d’un petit club. Je suis persuadé qu’on va rebondir.

TeamAJA : Es tu content du mercato hivernal du PFC ou aurais-tu aimé d’autres profils ?

Alex : C’est un tout petit mercato. On avait pas besoin de recruter, on a eu l’opportunité Begraoui et le départ de Koudou nous a forcé à le remplacer. Pour le reste, je n’aurais pas dit non à un n6 physique pour amener de la densité au milieu mais franchement on a un groupe étoffé qui va tenir la route sans soucis.

TeamAJA : Est-ce que le club est en accord avec ses objectifs de début de saison ?

Alex : On est très clairement au dessus pour le moment. Il nous manque une dizaine de points pour valider le maintien, pour nous se maintenir c’est déjà un exploit alors pouvoir l’acquérir tôt serait top.

Je ne parle même pas pas de la possibilité de jouer les barrages…

TeamAJA : Qu’attend tu, en tant que supporter, de cette fin de championnat ?

Alex : Un maintien rapide pour que le club puisse préparer tranquillement notre 5è saison en L2.

TeamAJA : Lors de notre rencontre en septembre, 1 point nous séparait, actuellement c’est 11 points d’écart. Que penses-tu de la 1ère partie de saison de L’AJA ?

Alex : Vous êtes une des plus belles équipes de la division avec Angers. Offensivement vous êtes vraiment très fort et je ne suis pas étonné de votre parcours.

TeamAJA : A l’époque, si cela avait été possible, tu aurais bien vu Gauthier Hein sous les couleurs paloises, est-ce toujours le cas ou un autre joueur de ligue 2 aurait ta préférence ?

Alex : Difficile de dire non à Hein mais vu notre effectif j’y ajouterai un 6 solide capable d’équilibrer notre défense. Mais je aucun nom avec ce profil ne me vient en tête. Donc je reste sur Gauthier !

TeamAJA : Quel est ton pronostic pour la réception de l’AJA au Noustre Camp ?

Alex : Victoire paloise 3-2 !

TeamAJA : Dans notre duel à distance avec Angers, en attendant la confrontation du 10 février, on aimerait que votre réputation d’hospitalité s’applique samedi, et que vous nous laissiez prendre les 3 points 😅

Merci pour tes réponses Alex, bon match à toi et à la communauté paloise.

RoudBoys, Gwengamp pe netra*

(Guingamp ou rien *)

Vous connaissez les Roudboys ? Venez les découvrir au fil de cette interview où ils ont parlé d’eux (un peu) et de Guingamp. Bonne lecture la TeamAJA !

TeamAJA : Bonjour les RoudBoys, parlez nous un peu de vous, de ce que vous faites pour la communauté guingampaise.

RoudBoys : Salut. Alors nous c’est relativement simple, on est un groupe de supporters guingampais qui existe depuis le début de la saison 2016/2017 et qui s’est donné pour mission de décrypter l’actualité autour de notre club (et même l’actualité en général quand on arrive à trouver un lien avec l’EAG) avec dérision/humour.

Donc ça tacle, parfois les deux pieds décollés, les autres mais aussi nous-mêmes.

TeamAJA : L’EAG pointe actuellement à la 7ème place, comment decriveriez vous votre début de saison ?

RoudBoys : Inconsistance. On voit bien dans le jeu et dans le scénario des matchs qu’on devrait avoir au moins dix points de plus et être au duel avec des équipes comme la vôtre, mais il manque souvent ce petit truc pour aller chercher des points en plus (comprendre : du caractère, sur le terrain ET sur le banc.)

TeamAJA : Quels sont les objectifs du club pour le championnat en cours ? Est-ce que le top 5 est en ligne de mire ?

RoudBoys : L’objectif semi-assumé c’est d’accrocher les barrages. On arrive à l’an 3 du projet Dumont et si le bilan n’est pas mauvais il n’est pas exceptionnel pour autant. La progression d’une saison à l’autre existe mais est bien trop minime pour être satisfaisante.

On arrive à s’approcher de ce TOP5 et à chaque fois qu’on est à un ou deux points… on trouve une façon assez exceptionnelle de se vautrer, comme contre Rodez cette semaine.

On mène 1-0 au bout de 40 secondes, puis on est menés 1-2 avant la dixième minutes. On repasse devant juste avant la pause… et on concède un péno. Au final, sur ce match on marque trois buts, on touche la barre, on rate un péno, on se fait refuser un but visiblement valable et on ne prend qu’un point.

Pourquoi ? Soit le Roudourou est construit sur un cimitière indien, soit le destin a décidé que le TOP5 n’était pas pour nous.

TeamAJA : C’est plutôt calme côté mercato à Roudourou (départ Courtet arrivée Lobry), pensez-vous que celui-ci est terminé ? Quelles seraient vos attentes en tant que suiveurs ?

RoudBoys : Normalement, non, il n’est pas terminé. On a perdu Courtet justement, et même si son apport était largement débattable, c’était un membre important de la rotation, donc on espère tous voir un neuf arriver d’ici la clôture du marché. Du côté de ce qui est annoncé par le club, officiellement on recherche un voir deux ailiers percutants. Vous en avez pas un en rab pour nous ?

TeamAJA : Toujours pour le mercato, quel joueur de L’AJA souhaiteriez vous voir, si cela était possible, sous les couleurs guingampaises ? Et surtout pourquoi ?

RoudBoys : Oh bah on serait idiots de ne pas dire Gauthier Hein, dans un monde où il serait atteint de démence et où on aurait de l’argent, où l’on seraient attractifs et où les poules auraient des dents.

Après, le pourquoi, est-ce qu’on a vraiment besoin de vous expliquer à vous pourquoi c’est un joueur frisson ?

TeamAJA : Samedi à 19h, nos équipes vont s’affronter à l’Abbé Deschamps, comment appréhendez vous ce match ?

RoudBoys : On est jamais bien confiants avant de jouer ces matchs face à des mieux classés que nous, mais réalistiquement ce sont des matchs qui nous réussissent le plus.

C’est ça l’En Avant en Ligue 2, ça tape les gros et ça se fait marraver sur 90 minutes par les mecs qui ont mis trois buts depuis le début de saison et sont déjà en train de préparer leur mercato pour la saison en N1.

TeamAJA : Dernière question, quel est votre pronostic pour ce match ?

RoudBoys : On sort tous les deux d’un match nul compliqué, on va tous les deux devoir gagner…

Donc on va logiquement enchaîner sur un second nul qui ne satisfera personne. 1-1.

TeamAJA : Merci beaucoup pour vos réponses mélangeant sérieux et second degré.

Quand au résultat du match, on aimerait, bien sûr, autre chose qu’un nul pour notre classement de dans 4 mois 😊

Bon match à vous ainsi qu’à la communauté guingampaise !

Fred Sougey, le retour

Pour cette 21ème journée où le 3ème va accueillir le 1er dans une confrontation qui s’annonce palpitante, nous avons la chance de recevoir de nouveau Frédéric Sougey, fidèle parmi les fidèles du GF38.

Interview croisée avec celle de la J4 (vous pouvez la retrouver ici). Bonne lecture la TeamAJA !

TeamAJA : Parles nous de cette 1ère partie de saison du GF38, a t’elle répondu aux attentes des supporters grenoblois ?

Fred : Après un dernier exercice tristounet sur le plan du jeu, les supporters grenoblois ont globalement été gâté lors de la première partie de saison. Déjà par les résultats bien sûr mais aussi par le jeu proposé par les coéquipiers de Maubleu.

Même sur certains matchs nuls (Troyes, Bastia), le public a pu quitter le stade des Alpes le sourire aux lèvres.

La vraie satisfaction de la première partie de saison, elle est là.

TeamAJA : Lorsque nos clubs s’étaient affrontés en J4 (0-0), le GF38 était déjà 3ème et, à l’époque, tu ne parlais que du maintien et d’essayer de rester le plus longtemps possible dans le top5. As-tu revu ton opinion à la hausse ?

Fred : Non, le premier objectif, le maintien, est en très très très bonne voie, pour le 2ème cela reste pour moi de rester dans ce top 5 le plus longtemps possible pour s’offrir quelques émotions en fin de saison.

Là aussi c’est bien parti mais on a vu contre Dunkerque qu’il n’y aurait pas un match facile et les Grenoblois ont parfois habitué à de bien moins bonnes seconde parties de saison.

TeamAJA : Grosse perte en milieu de terrain avec la blessure de Jessy Benet (à qui nous souhaitons un prompt rétablissement), est-ce que son absence peut-être préjudiciable dans la construction du jeu grenoblois ?

Fred : C’est évident, Benet c’est le chef d’orchestre, celui qui insuffle le tempo, qui est à la dernière ou à l’avant-dernière place. Maintenant il y a de la qualité dans l’entrejeu du GF38.

Valls est arrivé cours de saison, Sylvestre l’été dernier. Ce sont des joueurs qui ont les qualités pour mettre leur patte sur le jeu alpin. Et puis Grenoble ne s’interdira pas de remplacer Benet si une opportunité se présente.

TeamAJA : Peux tu nous parler du mercato grenoblois ? Avec notamment l’arrivée de Efe Sarikaya présenté comme un futur grand défenseur

Fred : L’arrivée d’un défenseur central était la grosse priorité avec la blessure longue durée de Tchapchet (ancien de l’AJA d’ailleurs) qui n’a pas joué de la saison.

Pour Sarikaya, si son arrivée est officialisée, c’est un potentiel très intéressant mais il lui faudra un temps d’adaptation. On a déjà eu des gros potentiels qui n’ont pas réussi à s’imposer ces dernières saisons à Grenoble. Patience sera le maître-mot.

Maintenant il faudra peut être remplacer Benet mais il faudra trouver un joueur opérationnel rapidement, c’est à dire qui connait le championnat.

Enfin si Bamba finit par partir (il est à la CAN actuellement), il faudra le remplacer.

TeamAJA : En restant sur le mercato, tu avais dit que Elisha Owusu aurait pu apporter à l’effectif du GF38, penses-tu que c’est toujours le cas ou un autre joueur aurait ta préférence ?

Fred : Je pense toujours qu’il manque quelqu’un numériquement au milieu même si Rigo est une SUPER pioche et pour moi le joueur de la première partie de saison. Mais s’il se blesse…

Mon coeur dit Charles Pickel, un ancien du GF, mais j’ai bien peur que ce soit impossible (il joue actuellement à Crémonese en Série B italienne et dispute lui aussi la CAN)

TeamAJA : Que penses-tu de la remontada de L’AJA depuis que nos équipes se sont affrontées ? (De la 8ème place en J3 à la 1ère depuis la J20)

Fred : Pas du tout surpris, c’est l’équipe qui a posé le plus de problème à Grenoble. Avis partagé par Brice Maubleu.

Je suis plus surpris des faux pas (contre Dunkerque par exemple) que des réussites vu la qualité de l’effectif.

Pour moi c’est la favori numéro 1 à la montée directe, loin devant tout le monde.

TeamAJA : Comme à l’aller, où tu avais pronostiqué 1-0 pour ton équipe, quel sera, d’après toi, le résultat de mardi soir ?

Fred : 1-1 il y aura des buts cette fois !

TeamAJA : C’est aussi un avis partagé ici, un match nul nous permettrait de conserver notre dynamique actuelle. Après, si on peut mieux faire, on ne va pas cracher sur les 3 pts.

Merci à toi pour ta disponibilité lors de ces 2 interviews. Bon match mardi et bonne fin de saison au GF38, à toi et à la communauté grenobloise !

Djino de Webgirondins, scapulaire for ever

Pour cet opus de reprise, on attaque avec du lourd en affrontant les Girondins de Bordeaux. Plutôt un bon souvenir de la phase aller, il faudra se méfier d’autant plus que trois de nos joueurs sont partis à la CAN.

Pour nous parler de l’actualité bordelaise et du match à venir, on reçoit Djino Forté, chroniqueur pour le Talk du site WebGirondins.

TeamAJA : Bonjour Djino, peux-tu te présenter à la #TeamAJA ?

Djino Forté : Bonjour TeamAJA! Je m’appelle Djino, je suis supporter des Girondins de Bordeaux depuis plus d’une vingtaine d’année, à côté de ça j’ai la chance de pouvoir parler de mon club sur le média Web Girondins, qui relaie l’actualité du club et propose des contenus vidéos à notre communauté.

TeamAJA : Bordeaux va passer devant la DNCG mercredi et, de l’extérieur, semble en difficulté financière (vente de joueurs “bankables”, entraîneur inquiet par le mercato), comment vit on cela en tant que suiveur ? En tant que supporter ?

Djino Forté : On le vit plutôt très mal pour ma part après il y a plusieurs ressenti chez les supporters à ce sujet. Certains sont inquiets, plutôt en opposition avec la politique du club et d’autres soutiennent malgré tout la direction dans ces temps difficiles.

NDLR : Depuis l’interview, Bordeaux a été sanctionné par la DNCG avec un encadrement de la masse salariale et des indemnités de mutations

TeamAJA : Sans revenir sur la fin de saison dernière où vous ratez la montée, comment expliques-tu la différence de niveau alors que, sur le papier, l’équipe a un niveau top 5 ?

Djino Forté : Le club a pris le parti de beaucoup changé à l’intersaison en faisant énormément de transferts, certains pouvant paraître cohérent individuellement sur des joueurs connaissant ce championnat comme Weissbeck ou Livolant.

Il a pris aussi le risque de renouveler David Guion qui avait échouer dans l’optique de la montée et au-delà de ça avait globalement déçu sur le manque de domination technique de l’équipe lors de la saison précédente et posé des questions sur sa capacité à faire les bons choix au cours d’un match.

Les choix et la gestion de la première partie à sembler une hérésie à beaucoup de supporters,avec un Guion ne trouvant pas les clés, des joueurs en dessous de tout et une direction, une nouvelle fois, complètement absente.

TeamAJA : Sur quels éléments Riera peut il s’appuyer pour redresser la barre ? Est-il l’homme de la situation ?

Djino Forté : C’est la question qu’on se pose car les leaders sont en grande difficulté, Barbet et N’Simba par exemple ont été l’ombre d’eux-mêmes. Il a réussi néanmoins à relancer un joueur comme Ignatenko dans le cœur du jeu que je trouvais passablement mauvais ces derniers mois.

L’homme de la situation ? Ce serait vraiment prématuré de donner un jugement définitif, Riera après plus de 2 mois au club et une prise de marque compliqué rentre dans une période charnière, afin d’engranger des résultats et de la confiance. Il veut une équipe joueuse et attractive, on peut apprécier ses principes, les soutenir même, c’est mon cas. Mais sans progrès, la défiance arrivera très vite.

TeamAJA : Quel avenir pour les Girondins dans ce championnat ?

Djino Forté : L’avenir dépendra de notre capacité à bien gérer cette reprise lors du mois de Janvier en ne perdant pas trop de plume hors terrain….. Le contexte à beaucoup pesé ces dernières années, il sera naïf de croire que ça ne pourrait pas avoir d’impact sur le groupe.

TeamAJA : Nous sommes en plein mercato hivernal, quel joueur ajaïste aimeriez vous recruter et pourquoi ?

Djino Forté : En ce moment nous aurions énormément de mal de vous “piquer” des joueurs… Mais dans un monde idéal, Jubal serait une piste intéressante, ayant perdu un joueur solide comme Gregersen, c’est un joueur qui a de l’expérience en L2 et que j’aime beaucoup en défense centrale, c’est un cadre chez vous, un leader qui est performant sur le terrain.

TeamAJA : Comment est perçue l’AJA sur les bords de la Gironde ?

Djino Forté : Cette année l’équipe qui m’a le plus impressionné au stade, pas photo lors du match aller dans la domination technique (malheureusement pour nous).

Auxerre est un club formateur et familial. On a du respect pour ce genre de formation, importante à l’échelle du foot français.

Et puis petit clin d’œil à Culture AJA, on a eu quelques joueurs en commun notamment Lilian Laslandes qui reste un de mes joueurs fétiches.

NDLR : Culture AJA c’est les auteurs du livre “AJ Auxerre – L’âge d’or raconté par ses légendes” (Simon Bolle et Pierre-Alexandre Conte chez Talent Editions)

TeamAJA : Quel est ton pronostic pour lundi ?

Djino Forté : Mon pronostic pour Lundi est de 1-2 pour les girondins avec un match spectaculaire et qui je l’espère nous relancera moralement et sportivement

Bon match à vous les auxerrois 😉

TeamAJA : Il va s’en dire que l’on préfèrerait réitérer le match aller, surtout que l’on sera à domicile avec une bonne affluence malgré la programmation du match lundi à 20h45.

Bon match à toi et à la communauté bordelaise !

Passion Tango, tout est dans le nom

Pour la dernière journée de la phase aller, quelle plus belle affiche que le 2ème affrontant le 3ème sur ses terres. Pour ce 19ème numéro de “Paroles de Supporters“, c’est un amoureux du Stade Lavallois Mayenne FC qui a répondu à nos questions.

Bonne lecture la #TeamAJA

TeamAJA : Bonjour Passion Tango, pouvez vous présenter votre page à la #TeamAJA ? Combien êtes vous derrière ce pseudo ?

Passion Tango : Bonjour, Passion Tango a été créé en août 2019. Je suis seul derrière ce compte, mais on était deux au début. Je fais de mon mieux pour rapporter les actualités du Stade Lavallois à mes abonnés !

TeamAJA : La saison dernière, celle de votre retour dans le monde professionnel après votre descente en national en 2017, comment l’avez-vous vécu ?

Passion Tango : C’était une saison qui se déroulait plutôt bien, jusqu’aux 10 derniers matchs. La plupart des supporters s’attendaient à jouer le maintien, mais pas de cette manière. Quand l’équipe a commencé à enchaîner les défaites, on pensait que c’était foutu. Mais la victoire contre Sochaux a relancé la machine, jusqu’à ce fameux but victorieux à la toute dernière minute du dernier match de la saison.

TeamAJA : Après un début de saison solide (1er de la 6ème à la 17ème journée) Laval semble marquer le pas depuis quelques matchs, quel est votre regard sur ce début de saison et votre forme actuelle ?

Passion Tango : J’ai personnellement vécu ce début de saison comme un rêve. Je n’ai que 23 ans, je n’ai pas connu la grande époque de Laval. Voir son équipe à la plus haute marche de la Ligue 2, c’est incroyable. Personne n’aurait parié dessus en début de saison. Ce rêve a duré très longtemps, bien plus que ce que je pensais. Aujourd’hui l’équipe est en effet un peu plus en difficulté. J’ai envie de dire qu’on rentre dans le rang, mais j’ai toujours espoir qu’on reste dans le haut du classement.

TeamAJA : A la moitié du championnat (il ne reste que le match de mardi) quels sont les objectifs du club ? Ont-ils été revu à la hausse suite au début de saison ?

Passion Tango : Cet été, le président Laurent Lairy avait déclaré que le club vise entre la 1ere et la 9e place. On est bien parti pour remplir le contrat. Pour le moment il n’y a pas eu de nouveaux objectifs.

TeamAJA : Vous aviez battu Angers lors de la 1ère Journée et vous nous affronter pour cette dernière journée de la phase aller, comment voyez vous ce match contre nous ? Pensiez vous, au début de saison, que l’on serait tous les 3 dans le haut de tableau ?

Passion Tango : Franchement, je ne pensais pas qu’on serait aussi haut. Mais Auxerre et Angers ont de belles équipes, je me doutais bien qu’elles figureraient dans la première moitié du classement.

TeamAJA : A la veille de la trêve hivernale et du début du mercato, quel joueur ajaïste pourrait s’inscrire dans votre effectif ? Pourquoi ?

Passion Tango : C’est un peu compliqué de répondre, car Laval n’a pas un gros budget et je doute qu’on pourrait recruter dans un effectif comme Auxerre. En tout cas, on aurait bien besoin d’un attaquant pour suppléer Malik Tchokounté. Pourquoi pas Ousmane Camara, qui a disputé 7 matchs et marqué deux buts avec Auxerre ?

TeamAJA : Pouvez-vous nous donner votre pronostic pour mardi soir ?

Passion Tango : Je m’attends à un match très disputé, et riche en rebondissements. Je vois bien un 2-2.

TeamAJA : Merci pour vos réponses, on espère voir ici un beau match de foot demain soir. Bon match à vous et à la communauté lavalloise.

Perfettu, in vittura à l’ACA*

*en voiture pour l’ACA

Sûrement le supporter d’Ajaccio le plus connu de la toile, Loïc Durand, alias Perfettu, a répondu à nos questions.

TeamAJA : Bonjour Loïc, peux tu te présenter à nos lecteurs ? Combien de kilomètres as-tu parcouru depuis que tu t’es lancé dans cette aventure ?

Perfettu : Bonjour. Moi c’est Loïc, 32 ans, journaliste, papa et accessoirement supporter de l’AC Ajaccio. J’habite sur le continent, donc je fais tous les déplacements de l’ACA à l’extérieur. Celui à Auxerre sera mon 234e, et ma 11e fois à l’Abbé-Deschamps, le stade que j’ai le plus visité en France ! Ces périples m’ont fait parcourir plus de 185 000 km !

TeamAJA : Au cours de tes (très) nombreux déplacements, tu fais un classement des buvettes et toilettes des stades dans lesquels tu te rends, d’où te vient cette idée ?

Perfettu : C’est quelque chose qui revient souvent quand je rencontre des supporters. Je ne sais plus d’où m’est venue l’idée, mais j’ai créé comme un petit guide Michelin des tribunes visiteurs de Ligue 2 et Ligue 1. Je me déplace pour le côté sportif bien entendu, mais tout ce qu’il y a autour compte également. Quand on va au resto, si on va pisser, on va voir si c’est propre ou pas. Et bien là c’est pareil. Ca fait rire les gens, donc je continue. De mémoire, niveau toilettes, le parcage visiteurs de l’Abbé-Deschamps n’est pas follichon…

TeamAJA : Parlons de ton club, pourquoi cette amour pour l’ACA ? Comment as-tu vécu cette saison en Ligue 1 ?

Perfettu : Je suis tombé amoureux de l’ACA il y a plus de quinze ans, comme beaucoup, en allant au stade. ça m’a plu, donc j’ai voulu y retourner. Et puis habitant sur le continent, faire les déplacements est plus simple que d’aller voir les matchs à domicile. J’ai commencé par un ou deux déplacements, les plus proches, puis saison après saison, j’ai poussé le curseur plus loin. Jusqu’à ne plus rien rater. Tous ceux qui ont fait un déplacement veulent en refaire d’autres, c’est addictif. La saison dernière en Ligue 1 a été comme une parenthèse enchantée, une saison bonus, même si le côté sportif a été compliqué, avec beaucoup de défaites. Mais ça m’a permis de faire de nouveaux stades, d’en revoir d’autres et de voir de plus grosses ambiances qu’en Ligue 2 !

TeamAJA : Que penses-tu de la première partie de saison de ton club ? Quels seraient les axes d’améliorations ?

Perfettu : Les matchs amicaux avaient été presque parfaits, on était confiant du côté des supporters. Mais l’entame de championnat a été plus difficile. Depuis, on s’est bien rattrapé, en étant notamment invaincu à domicile. C’est plus compliqué à l’extérieur, surtout contre des équipes jugées plus faibles, comme Concarneau ou Annecy, contre lesquelles on a perdu. Si on veut faire bonne figure cette saison, des mauvais résultats (et de piètres prestations) comme celles-ci, c’est impossible.

TeamAJA : Crois tu Ajaccio suffisamment armé pour se mêler à la lutte pour la montée ? Cela fait t’il partie des objectifs du club ?

Perfettu : On sait qu’il est très compliqué de remonter directement après une descente. L’objectif n’était donc pas clairement celui-là. Un top 8 ou 10 était espéré, et c’est ce que je pensais aussi : se maintenir tranquillement le plus vite possible. Donc maintenant qu’on est bien lancé, pourquoi pas espérer un top 5. Mais la concurrence est bel et bien là, il faudra se battre jusqu’au bout.

TeamAJA : L’AJA fait figure d’épouvantail de cette phase aller, pourtant elle souffle le chaud et le froid, quels sont tes sentiments avant cette rencontre ? Penses-tu qu’il y aura une sorte de revanche après le dernier match qui nous avait opposé en L1 ?

Perfettu : J’ai parlé avec plusieurs Auxerrois qui n’ont pas encore digéré le match ACA-Toulouse de la J38 de L2 il y a 2 ans, qui s’est terminé par une victoire acéiste, la montée de l’ACA et du TFC et donc le passage en barrage pour l’AJA. Je pense que les Auxerrois seront revanchards, pas forcément l’ACA. Mais c’est sûr qu’on aura à coeur de faire mieux que les deux dernières confrontations contre Auxerre. Un 0-0 comme à l’époque me conviendrait bien ! Comme je l’ai dit, nous avons du mal à l’extérieur, donc un match nul, nous prenons…

TeamAJA : Le mercato d’hiver approchant, quel joueur ajaïste, si c’était possible, aimerais tu voir rejoindre l’île de beauté ? Et pourquoi ?

Perfettu : J’ai toujours bien aimé Jubal à Auxerre, mais on n’a pas forcément besoin d’un défenseur central. Donc je prendrais plutôt l’un de vos attaquants ou ailiers. Peu importe lequel, du moment où il fait des différences !

TeamAJA : Ultime question, quel est ton pronostic pour samedi ?

Perfettu : Allez, je vais la jouer petits bras et je vais rester sur mon 0-0. À L’OURS !

TeamAJA : Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. Concernant le résultat du match, on espère tous ici rester sur la lancée de nos 2 dernières rencontres (en L1 NDLR).

Bonne route à toi pour rejoindre la terre icaunaise et bon match demain !

L’USC, le SSF (Sans Stade Fixe) de la L2

Aujourd’hui pour nous parler du petit poucet de notre ligue 2, nous recevons Denis Vergos, correspondant au journal Le Télégramme et grand amateur du ballon rond.

TeamAJA : Bonjour Denis, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Denis Vergos : Bonjour à vos lecteurs. Je m’appelle Denis Vergos, j’ai 65 ans, j’habite à Trégunc, juste à côté de Concarneau dont j’accompagne l’équipe pour mon journal (Le Télégramme) depuis 23 ans (en CFA 2 à l’époque, aujourd’hui N3).

TeamAJA : Après une superbe saison en National 1 où vous finissez 1er, comment se passe l’apprentissage du monde professionnel ?

Denis Vergos : L’apprentissage a été un peu difficile en raison notamment des matchs “à domicile” qui sont délocalisés à Guingamp, Lorient et Brest à cause d’un terrain ne répondant pas aux normes de la LFP (travaux nécessaires). Mais l’US Concarneau a bien recruté, selon ses petits moyens, et peut compter sur un coach, Stéphane Le Mignan, qui lui avait déjà connu le monde professionnel.

TeamAJA : Où en est t’on dans le projet d’un stade homologué pour la ligue 2 ? Comment se passe le quotidien des joueurs ? J’imagine que ce doit être perturbant de changer régulièrement de stade ?

Denis Vergos : Les travaux au stade n’ont pas vraiment commencé! Seule une petite tribune a été détruite car le terrain doit être légèrement décalé pour élargir les accès de circulation des spectateurs tout autour. Le début des travaux est prévu pour mars 2024 ce qui est bien sûr très très inquiétant car le stade doit répondre aux normes pour juillet 2024.

L’apprentissage du monde professionnel se double donc d’un autre handicap, sportif et financier, car les joueurs sont baladés d’un stade à l’autre, avec les frais inhérents et le manque à gagner en terme de spectateurs. Seule la “réception” de Saint-Etienne à Lorient a suscité une belle affluence. Il faut savoir qu’en fin de saison dernière, l’US Concarneau accueillait quatre à cinq mille spectateurs dans son stade Guy-Piriou qui aurait quasiment fait le plein (5500), à chaque match, cette saison en Ligue 2. Enfin, l’US Concarneau ne dispose pas de terrain synthétique et les entraînements sont eux aussi délocalisés (à La Forêt-Fouesnant à une quinzaine de kilomètres) quand la météo l’impose. Actuellement, la mairie est la cible de forts mécontentements en raison du retard des travaux à tous les niveaux. La situation de l’US Concarneau en Ligue 2 en devient même précaire pour la saison prochaine malgré des résultats qui restent relativement satisfaisants pour une première à ce niveau.

TeamAJA : Actuellement et après un gros tiers de la saison, l’USC pointe à la 14ème place d’un des championnats les plus serré que l’on ait vu depuis longtemps, le club est-il dans son tableau de marche ? Respecte t’il ses objectifs ?

Denis Vergos : Oui le club se situe dans son tableau de marche. La situation aurait même pu être un peu meilleure si les deux derniers matchs ne s’étaient pas soldés par deux défaites. Il faut dire aussi que depuis le 11 novembre et sa très belle victoire à Laval (0-3), Concarneau en sera ce mardi, contre Auxerre à Brest, à son sixième match (en comptant la Coupe de France: défaite aux tirs aux but à Saint-Brieuc) en un peu plus de trois semaines, dont quatre rencontres de L2 en onze jours.

TeamAJA : Quel est votre sentiment à la veille de rencontrer l’AJA ? Que pensez-vous du club icaunais ?

Denis Vergos : Attention à “la casse de trois” pour Concarneau qui vient de perdre contre Pau (1-2) et Rodez (2-0) ! La venue d’Auxerre arrive dans ce contexte difficile et le classement (plus le statut) de l’AJA ne sont pas là pour rassurer les Thoniers qui rament un peu actuellement malgré une possession de balle et une organisation de jeu intéressantes. Mais Auxerre les inquiète forcément. A Concarneau, on aurait bien aimé voir ce style de match dans le stade un peu mythique de Guy-Piriou où les spectateurs auraient joué leur rôle de 12e homme. Ce ne sera pas le cas à Brest.

TeamAJA : Dans un mois débutera le mercato hivernal, si l’USC pouvait prendre un joueur ajaïste, lequel serait ce et pourquoi  ?

Denis Vergos : Avec son attaque de feu (33 buts), l’AJ Auxerre fait bien sûr saliver des équipes comme Concarneau qui a marqué deux fois moins (16). Alors bien sûr, des buteurs / passeurs comme Gaëtan Perrin et Gauthier Hein (six buts et cinq passes décisives chacun) trouveraient leur place à bord des Thoniers si le père noël concarnois était très très généreux… Mais même pas “en rêve” !

TeamAJA : Demain soir, quel sera le score affiché sur le panneau du stade ?

Denis Vergos : 2-2. Malgré tout ce que j’ai dit et tout le respect dû à l’AJA 😉

TeamAJA : Merci beaucoup de nous avoir consacré du temps pour répondre à nos questions. Vous vous doutez bien que dans la course qui est la notre, nous allons tout faire pour que le score soit en notre faveur.

Nous vous souhaitons un bon match demain ainsi qu’à la communauté concarnoise.

QRM, petit mais costaud

Pour ce 16ème opus de “Paroles de Supporters“, c’est Enzo, créateur de la page @QRM_ACTU qui s’est prêté au jeu des questions/réponses pour nous parler de son club de coeur. Bonne lecture à vous.

TeamAJA : Bonjour QRM_ACTU , peux tu te présenter à notre communauté et expliques nous ton travail sur les réseaux sociaux ?

QRM_ACTU : Je m’appelle Enzo, j’ai fondé QRM ACTU en septembre 2021. Le compte s’est développé, nous avons pu interviewer des joueurs, faire un podcast mensuel en collaboration avec QRM ou encore faire gagner des maillots sur le compte. On cherche à relayer l’actualité du club de la meilleure manière possible.

TeamAJA : Avec une 11ème place la saison dernière (déjà avec 4 descentes), il semble compliqué de sortir de la zone rouge (18ème) en ce début d’exercice. Comment expliques tu cette situation ?

QRM_ACTU : Le club se reconstruit chaque année, les supporters sont unanimes pour montrer leur confiance vers le coach, les joueurs et le staff en général. La situation est similaire la saison passée mais avec du temps, QRM a su remonter et faire une très très belle saison d’ailleurs. Je pense que la situation continuera de s’améliorer.

TeamAJA : Quels étaient/sont les objectifs du club ? Et ceux des supporters ?

QRM_ACTU : L’objectif est clair : le maintien. Il était le même la saison passée et le maintien s’est réalisé plutôt facilement. Ce sera certainement plus compliqué cette saison mais encore une fois, personnellement j’ai entièrement confiance en cette équipe.

TeamAJA : Est-ce que vous parlez déjà de descente entre vous ou bien le sujet n’est pas du tout abordé ?

QRM_ACTU : Au vu du début de saison et du nombre de descente, il est clair que le sujet est là mais il reste beaucoup trop de matchs pour parler d’une situation d’urgence aujourd’hui.

TeamAJA : Vous êtes sur une bonne série depuis votre défaite face à Annecy (2V 2N coupe de France inclus) Qu’est-ce qu’il vous manque pour remonter encore au classement ?

QRM_ACTU : Il manque selon moi une certaine rigueur défensive. Olivier Echoaufni a travaillé dur pour huilé l’attaque Quevillaise mais il devra continuer de chercher des moyens de se solidifier derrière. L’arrivée de Ben Youssef la saison passée a été un tournant défensivement, on attendait l’arrivée de Fortes cette saison comme une similitude mais pour le moment ce n’est pas le cas.

TeamAJA : Quel regard portes tu sur l’AJA ? Sur son début de saison ?

QRM_ACTU : L’AJA est un club mythique qui mérite la Ligue 1 comme beaucoup de clubs de Ligue 2 (Saint-Etienne, Bordeaux, Troyes Caen ou encore Angers). La Ligue 2 est un championnat très difficile et je pense qu’Auxerre sera dans la bataille pour la montée. Chaque match a une importance énorme sur la saison en deuxième division.

TeamAJA : Dans un élan de générosité, L’AJA donne un joueur à ton équipe, qui aurait ta préférence ? Pour quelles raisons ?

QRM_ACTU : Jubal sans hésiter. Il apporte énormément à la défense de l’AJA qui ne serait pas la même sans lui. C’est ce genre de joueur qui changerai peut-être quelque chose à QRM. Dans une situation différente j’aurais choisi Gautier Hein sans même me justifier. Un joueur de très haut niveau.

TeamAJA : Après toutes ces questions, la dernière te demande de te mouiller. Quel est ton pronostic pour samedi ?

QRM_ACTU : Je pense qu’après ce nul désespérant contre Valenciennes, QRM a intérêt de montrer autre chose. Cependant je ne crois pas (et j’espère me tromper) en une victoire. Je dirais 1-1 !

TeamAJA : Tu imagines bien que nous, à Teamaja89, nous ne pouvons pas être d’accord avec toi. On espère tous le meilleur pour nos clubs respectifs. Merci pour tes réponses Enzo, bon match à toi ainsi qu’à toute la #TeamQRM.